Le brocoli, la fleur qui n’en a pas fini de fleurir

En ce moment

Le brocoli, la fleur qui n’en a pas fini de fleurir

Le brocoli, la fleur qui n’en a pas fini de fleurir

Le brocoli est l’une des célèbres variétés qui composent les Brassica Oleracea. Ce nom désigne l’espèce des choux communs dans laquelle on retrouve toutes les variétés de choux consommées par l’homme : chou-fleur, brocoli, chou rouge, frisé, chinois, … Ils font partie des légumes cultivés les plus anciens du monde. Et cette longue présence dans l’alimentation humaine explique en partie la grande diversification variétale que l’on connaît aujourd’hui. 

A l’origine, le brocoli était un chou cultivé durant les saisons froides, d’automne et début d’hiver.

 

L’amélioration de la sélection variétale permet de nos jours de cultiver ce chou en contre-saison, au printemps et jusqu’au début de l’été dans les régions les plus fraîches. Car le brocoli n’apprécie que peu les températures excessives : il se plaît à pousser dans un intervalle compris entre 10 et 20°C, même si certaines variétés tolèrent sans souci des pics de température allant jusqu’à 30°C pendant quelques jours.

 

La plupart des variétés du marché ont un cycle de plantation compris entre 60 et 95 jours pour la culture de printemps, et entre 90 et 125 jours pour la culture d’automne.

En France, une production majoritairement bretonne

 

En Europe, le plus gros producteur de brocoli est, sans surprise, l’Espagne, où le maraîchage est l’orientation agricole la plus développée. Avec plus 500 000 tonnes produites chaque année, le pays est largement au-dessus de la production française et ses 22 000 tonnes annuelles (pour une surface totale d’environ 2 300 ha).

 

Une production qui est largement dédiée à la transformation : 70% des brocolis cultivés en France sont ensuite transformés en produits surgelés. Du côté du frais, la consommation française reste basse avec 500 grammes de brocolis consommés par an par personne (ce qui correspond à un brocoli de calibre ‘gros’ par an par personne).


La Bretagne, traditionnellement grande productrice de choux, est la première région française pour ce qui est de la culture du brocoli. Elle recense 83% de la production nationale dont 35% pour le Finistère, 30% pour les Côtes-d’Armor, 18% pour le Morbihan.

 

Les brassicacées, la famille omniprésente en maraîchage diversifié

Radis, choux, navets, et même roquette, les brassicacées sont partout ! Dans nos champs et dans nos assiettes ! D’une grande diversité, cette famille regroupe des légumes qui composent le « mix » des cultures d’un maraîcher diversifié classique. Si bien qu’on en retrouve quasiment en continu dans les champs maraîchers via différentes espèces et variétés qui se suivent tout au long de l’année. Une diversité et une polyvalence qui rendent difficile l’équilibre des rotations dans un système sur petite surface et qui peut parfois forcer les producteurs à enchaîner deux brassicacées l’une à la suite de l’autre. Cette omniprésence a également le désavantage de favoriser les principaux prédateurs des brassicacées.


A noter que les brassicacées se retrouvent également chez les producteurs de céréales et d’oléo-protéagineux pour les cultures du colza et de moutarde. Mais aussi avec la mise en place d’engrais verts ou de CIPAN (Culture Intermédiaire Pièges à Nitrates) qui contiennent toujours une part de brassicacées comme le radis fourrager, la moutarde blanche, …

 

La différenciation variétale adaptée à la diversité climatique

Pour une bonne récolte, il est essentiel de choisir une variété avec une belle qualité de pomme, de la rusticité et qui ne souffre pas trop des aléas climatiques
Sébastien Floch, chargé R&D brocoli et chou-fleur chez VOLTZ Maraîchage

Du fait de la sensibilité du brocoli au climat et aux températures, il est important de choisir une variété adaptée à chaque territoire.  Ainsi, nous allons plutôt retrouver la variété MATSURI F1 pour les cultures au nord de la Loire et TIRRENO F1 pour des cultures au sud de la Loire, précise Sébastien Floch, chargé R&D brocoli et chou-fleur.

 

Connaissez-vous Sébastien Floch ? Il est chargé R&D brocoli et chou-fleur chez VOLTZ Maraîchage. Pour en savoir plus sur son métier, c'est par ici.

 

MATSURI F1


MATSURI F1 est un brocoli d’été et surtout d’automne dans le nord de la France, qui se caractérise principalement par la fermeté de sa pomme et son rendement important. Il est aussi très rustique avec une tenue intéressante de la pomme aux maladies automnales comme la bactériose et l’Alternariose. Le grain de la pomme est fin, d’un calibre compris entre 450 et 800 gr. Avec son port très érigé, la récolte et le parage sont facilités.


Au printemps, compter un cycle de 85 à 95 jours (plantation après mai pour un bon murissement). En automne, le cycle est plus long, entre 95 et 105 jours.


L’avis de l’expert : « La variété peut aussi fonctionner dans le sud de la France pour des implantations sur juillet/août. » (Sébastien Floch, chargé R&D brocoli et chou-fleur)

 

 

Je commande

TIRRENO F1


TIRRENO F1 est un brocoli avec un très bon rendement, adapté aux cultures d’automne avec une plantation à partir du mois d’août et une récolte qui peut s’étaler sur les mois de novembre à février. Sa pomme est bombée avec un trognon plein. Elle ne possède pas de bractées et se conserve bien après la récolte.
Sa plante est compacte, avec un système racinaire puissant.


L’avis de l’expert : « TIRRENO F1 est une référence pour les producteurs spécialistes et maraîchers de circuit court du sud de la France. Sur un créneau automne-hiver, elle apporte qualité et rendement. » (Sébastien Floch, chargé R&D brocoli et chou-fleur)

 

Je commande

L’originalité des variétés à jets

 

Plébiscitées par les restaurateurs principalement et plus faciles à cuisiner que leurs cousines pommées, les variétés de brocolis à jets se retrouvent de plus en plus chez les maraîchers professionnels. Très prolifiques, ces variétés ne produisent pas une seule tête pommée mais plusieurs têtes (ou jets) de « mini-brocolis », qui sont à récolter à 20 cm de long. 5 à 7 coupes sont possibles.

 

Chez VOLTZ Maraîchage, retrouvez la variété originale SANTEE F1 aux inflorescences violettes d’excellente qualité.

 

 

Et les variétés de choux CMS dans tout ça ?

Apparues depuis une vingtaine d’années, les variétés CMS (Cytoplasmic Male Sterility), sont issues d’une technique de croisement utilisée par certains laboratoires.

 
Pour comprendre leur fonctionnement, il faut revenir à la genèse de la production de semences. Pour obtenir des graines, une plante a besoin qu’une fécondation s’opère entre des fleurs mâles et des fleurs femelles. Dans la nature, cette fécondation n’est pas contrôlée. Lors de la production de semences hybrides, la fécondation est obtenue à partir de deux individus différents, sélectionnés pour certaines de leurs caractéristiques. Il y a besoin de ces deux individus différents pour obtenir le résultat attendu. Or, il peut arriver que les fleurs d’un seul individu s’autofécondent, c’est-à-dire que les fleurs mâles et femelles de cet individu se fécondent entre elles, empêchant le brassage génétique et donc l’arrivée des caractéristiques désirées à l’origine. Dans la nature, ce phénomène est assez rare, ceci afin d’éviter la consanguinité. Néanmoins, certaines plantes gardent la capacité de s’autoféconder (une garantie de production de semences dans le cas d’une plante isolée), notamment chez les brassicacées. Ces autofécondations peuvent aboutir à des croisements non-désirés, donnant des plantes « hors-type » dont le résultat final n’est pas garanti (chétivité du plant, absence de fruits, …).  


La technique de CMS produit des semences hybrides totalement homogènes en « stérilisant chimiquement » l’un des deux individus dont on veut obtenir les caractéristiques pendant la sélection variétale. Ce procédé de castration obtenu en laboratoire empêche l’autofécondation d’un seul individu et donc réduit les possibilités de semences « hors-type ».  


Pour ses semences biologiques et non-traitées (présentes au catalogue BIO), VOLTZ Maraîchage a fait le choix de commercialiser et développer des variétés exclusivement non-issues de génétiques CMS.

 

 

La technique de CMS permet d’obtenir des semences hybrides totalement homogènes en « stérilisant chimiquement » l’un des deux individus dont on veut obtenir les caractéristiques pendant la sélection variétale. Ce procédé de castration obtenu en laboratoire permet d’éviter l’autofécondation d’un seul individu et donc de réduire les possibilités de semences « hors-type ».  


Pour ses semences biologiques et non-traitées, VOLTZ Maraîchage commercialise et développe des variétés exclusivement non-issues de génétiques CMS.

 

A l’état permanent de « préfloraison »

Dans le brocoli, la partie que l’on mange est la fleur à un stade prématuré : sur le point de s’ouvrir, les inflorescences forment la pomme bombée aux petits grains que nous connaissons. Laissez-la en place quelques jours de plus et les nombreuses fleurs se développeront pour s’ouvrir sur des pétales jaunes en croix, forme très caractéristique de la floraison des brassicacées.

 

Pour éviter cette floraison, qui bien que naturelle, ne permet pas de commercialiser les produits, les têtes de brocoli sont directement refroidies après leur récolte : elles sont plongées dans de l’eau très froide, une technique qu’on appelle l’hydrocooling, puis stockées en chambre froide. Répandue en Espagne et aux Etats-Unis, la technique conservation dans la glace a le mérite de refroidir rapidement les produits, une fois la récolte effectuée et de conserver la belle couleur vert foncé des futures inflorescences et leur fraîcheur.  

 

Ce système améliore la conservation et la qualité des produits, mais pose tout de même des problèmes de refroidissements inégaux dans le temps, tout en étant très énergivores. Aujourd’hui, certains spécialistes se tourneraient vers des techniques innovantes, comme le refroidissement sous vide adapté aux très grosses quantités et nécessitant un investissement conséquent.

 


Le calibre moyen attendu d’un brocoli se situe entre 350 et 600 grammes pour les variétés pommées. Pour les variétés à jets, les têtes sont beaucoup plus petites et les récoltes plus nombreuses. Ce segment se développe facilement dans la restauration grâce à sa forme produit originale et pratique, mais reste encore minoritaire en grande distribution.

 

Conseils

Cycle de vie, climat, maladies : tout savoir sur la culture des brocolis

Notre guide de culture

Des idées recettes?

Si vous cherchez des recettes préparées à base de brocolis, rendez-vous dans notre rubrique dédiée !

Découvrez notre sélection

Brocolis VOLTZ Maraîchage

PONTINO F1
Bientôt disponible !

Chou

PONTINO F1

Facilité de récolte et de parage. Belle qualité de pomme avec un grain fin. Le poids est de 500 à 600 g. L'utilisation est frais. le cycle plantation-récolte est de 70-80 jours.

Lire la suite Réduire
MARATHON F1
Bientôt disponible !

Chou

MARATHON F1

Brocoli MARATHON F1 : rien ne l'arrête, surtout pas les pourritures
MARATHON F1 est une variété de chou brocoli qui présente une bonne tolérance aux pourritures bactériennes. Son poids moyen est de 350 à 400 g. Avec un grain fin à moyen. MARATHON F1 est adaptée au marché du frais.

Lire la suite Réduire
TIRRENO F1
Bientôt disponible !
Nouveauté

Chou

Nouveauté

TIRRENO F1

Plante compacte avec un système racinaire puissant. Très bon rendement. Pomme bombée avec un gros trognon plein. Absence de bractées. Bonne conservation post-récolte.

Lire la suite Réduire
BELSTAR F1
Bientôt disponible !

Chou

BELSTAR F1

Brocoli BELSTAR F1 biologique : le mildiou n'arrête pas sa croissance
BELSTAR F1 est une variété de chou brocoli bio à forte croissance. Sur le plan sanitaire, elle est caractérisée par sa bonne tolérance au redoutable mildiou. Le poids moyen du chou est de 350 g. Avec un grain fin à moyen. BELSTAR F1 est adaptée au marché du frais.

Lire la suite Réduire
FIESTA F1
Bientôt disponible !

Chou

FIESTA F1

Variété uniforme avec un trognon solide et des têtes compactes. Variété très rustique. Grain de la Pomme de taille fin à moyen Le poids est de 370 g. L'utilisation est frais. le cycle plantation-récolte est de 80 jours.

Lire la suite Réduire
LIMBA
Bientôt disponible !

Chou

LIMBA

A croissance rapide avec une bonne résistance à la montaison. Destiné au marché de frais. Grain de taille moyen Le poids est de 400 g. L'utilisation est frais. le cycle plantation-récolte est de 75-80 jours.

Lire la suite Réduire
COVINA F1
Bientôt disponible !

Chou

COVINA F1

Variété pour récolte de printemps et d'automne produisant des pommes bien denses. Grâce à son excellente tenue au champ elle est bien adaptée au marché de frais. Taille grain: fin à moyen Le poids est de 350 g. le cycle plantation-récolte est de 75 jours. Le type de culture est 0.

Lire la suite Réduire