Partagez
Retour
Dossier thématique

L’Agriculture Verticale ou Vertical Farming : un nouveau mode de production adapté aux grands enjeux alimentaires

Publié le 08/03/2022 - par Judith
Lecture 2 minutes
Un nouveau mode de production adapté aux grands enjeux alimentaires

Des attentes sociétales et un monde agricole en pleine mutation

Ce n’est pas une surprise, mais le monde dans lequel nous vivons est en profonde mutation. Et non sans conséquences sur notre agriculture.


Nous le savons bien, la population mondiale continue de croître alors que nous avons déjà épuisé tout ou partie de nos ressources naturelles, et que nos terres agricoles sont sans cesse grignotées par la densification des zones urbaines.


Nous constatons, par ailleurs, une évolution très nette des habitudes alimentaires, très certainement renforcées par l’état de notre planète et la crise sanitaire que nous venons de vivre. Les individus délaissent de plus en plus la viande et se tournent vers les légumes, mais des légumes qui ont de la saveur, dans une approche beaucoup plus locale de leur achat. Ceci explique le nombre croissant d’offres de livraison de paniers de légumes et de magasins qui proposent des produits issus de l’agriculture biologique.

 

Pourtant, face à une demande qui augmente en permanence, comment produire de façon plus raisonnée ? L’Agriculture Verticale ou Vertical Farming propose ici une solution, complémentaire à la production conventionnelle.

 

Mais de quoi s’agit-il ?

Dans une ferme verticale, l’environnement est entièrement contrôlé : les cultures se font hors sol, à l’aide de systèmes hydroponiques dans lesquels les plantes poussent sur des substrats et sont alimentées en nutriments via l’eau qui circule en circuit fermé. La température, la lumière, l’humidité et l’apport en eau sont maitrisés et peuvent être ajustés, ce qui permet d’utiliser 90% moins d’eau par rapport à une culture traditionnelle. L’empreinte au sol elle aussi est réduite, car l’intérêt du Vertical Farming est bien de produire à la verticale, c’est-à-dire vers le haut ! Souvent, les plaques de culture sont placées les unes sur les autres, permettant pour une même surface au sol de cultiver beaucoup plus.  Ainsi, Selon les données de Plantlab, une ferme verticale fonctionnant à pleine capacité peut atteindre un rendement de 80 kg à 120 kg par mètre carré/an, tandis qu'une ferme traditionnelle a atteint un rendement de 3 kg à 9 kg par mètre carré / an.


Mais l’un des avantages majeurs du Vertical Farming est bien sa capacité de produire des légumes frais partout, et toute l’année ! Les fermes verticales s’installent en ville, en ultra-proximité des urbains qui peuvent alors consommer des légumes extra-frais, 12 mois sur 12, et qui n’ont pas voyagé. On supprime le transport et les intermédiaires en se rapprochant du consommateur. Le Vertical Farming trouve sa place dans les immeubles, les parkings, ou sur les toits des villes mais aussi dans des zones ou produire devient de plus en plus compliqué, ou n’a jamais été possible.

 

C’est principalement pour cette raison que les premières fermes verticales ont vu le jour en Asie (notamment au Japon, Taïwan, ou Singapour,…), dans ces pays où les surfaces agricoles sont extrêmement réduites cèdent leur place à la ville. A Singapour, par exemple, le complexe SKY Greens, déployé en 2010, se compose de 120 tours en aluminium d’une hauteur de 9 mètres.  Chaque tour comprend 38 étages dans lesquels sont plantées des variétés de salades. 


C'est aux Etats-Unis que s’illustre également la construction de fermes verticales, avec notamment la construction en 2017 par AeroFarms, dans la banlieue de New York, d’un complexe de 12 étages, 6 500 mètres carrés de surface et des kilomètres d’étages, permettant de produire quelque 900 tonnes de légumes par an, avec des légumes portés à maturité en une quinzaine de jours et un potentiel de 20 à 30 récoltes par an. Ce complexe serait 300 fois plus rentable plus qu'une ferme conventionnelle dans le même espace !
Enfin, l’Europe, à son tour, s’est mise à considérer ce nouveau mode de production. Et les start-ups enchaînent les levées de fonds depuis…

 

En voici quelques exemples :


Il y a un an, Infarm, la start-up berlinoise, a levé 170 millions de dollars pour accompagner son développement. Aujourd'hui, Infarm a déployé plus de 1 000 fermes dans une trentaine de villes, , et réparties dans une dizaine de pays. Infarm a des ambitions qui touche déjà l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie.

 

De son côté, Jungle, une start-up française créée en 2016, a levé 42 millions d'euros il y a 6 mois pour continuer ses investissements en R&D et se déployer en Europe.

 

 

Et VOLTZ Maraîchage dans tout cela ?

Depuis toujours, notre vocation est de répondre avec précision aux besoins de nos clients, et d’évoluer avec eux quand il le faut. Nous avons donc tout naturellement choisi d’accompagner les Fermes Verticales qui nous font confiance sur ce nouveau marché, en sélectionnant pour elle des variétés parfaitement adaptées à la culture Indoor, qu’il s’agisse du port de la plante, du rythme de croissance, du rendement ou encore du goût.

 

Fort de notre statut d’obtenteur de génétiques d’herbes aromatiques, nous avons élaboré une gamme de semences dédiées aux Fermes Verticales, et sélectionné pour elles la meilleure qualité sanitaire et germinative. Nous progressons en permanence grâce au développement conjoint avec les acteurs du secteur, et avons comme objectif à court terme de proposer toutes les espèces dont les fermes ont besoin.


Notre équipe commerciale est actuellement forte de 4 commerciaux répartis entre les Etats-Unis, l’Europe et le Pacifique, et notre gamme est également commercialisée via notre site vendeur disponible dans les 22 pays de l’Union Européenne appartenant à l’espace Schengen.


La route est tracée et les objectifs sont clairs : « En un an, les ventes réalisées sur ce secteur ont grimpé de 130%, et le prévisionnel dans les deux ans semble s’orienter autour de 450% » précise Pascal Chrétien, Directeur VOLTZ Maraîchage.


Notre choix aujourd’hui est d’aller encore plus loin en ouvrant en 2022, au sein de notre centre de Recherche et Développement en Allemagne, une unité de développement pour le Vertical Farming.

 

Nous vous invitons à prendre contact avec notre équipe si vous souhaitez suivre nos évolutions sur ce sujet.